L’Etat privilégie davantage les propriétaires aisés

Une nouvelle étude du Liser sur les aides publiques dans le domaine du logement révèle un grand déséquilibre au détriment des bas revenus.

Au fil des décennies, l’État a mis en place tout un arsenal d’instruments pour soutenir financièrement les locataires, les constructeurs et les acheteurs de logements. Mais quel est l’impact de ces mesures et tous les ménages bénéficient-ils de l’aide dans la même mesure, quel que soit leur revenu et qu’ils soient locataires ou propriétaires de leur logement ? 

C’est à ces questions que le «Luxembourg Institute of Socio-Economic Research» (Liser) a tenté de répondre dans une étude présentée mardi par le ministre du Logement Henri Kox (Déi Gréng). Selon les conclusions de l’enquête, l’Etat ne traite pas tout le monde de la même manière. Les propriétaires de logements sont favorisés par rapport aux locataires et, dans le groupe des propriétaires, ce sont les classes de revenus supérieures qui bénéficient le plus des aides, surtout fiscales.

[…]

tb, Michèle Gantenbein, Wort.lu, 02.02.2022

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.