De l’audace

Le foncier, un « produit » comme un autre ? Ce samedi sur Radio 100,7 le ministre du Logement, Henri Kox (Déi Gréng), expliquait ne pas vouloir plafonner (« deckelen ») les prix des terrains puisqu’on devrait alors le faire « pour tous les produits pour lesquels il y a un peu un manque ». « Le foncier appartient à des privés. Nous sommes dans un État de droit. Et je suis fier qu’on vive dans un État de droit sans diktats. La liberté de commerce est inscrite dans notre constitution ». C’est un peu court. Car la valorisation du foncier, ressource finie, dépend de l’effort public et collectif : routes, écoles, cafés, théâtres, commerces, industries, services. Le propriétaire en recueille les fruits. Pour rappel : 159 latifundiaires détiennent 25,1 pour cent des terrains constructibles. […]

Bernard Thomas, d’Lëtzebuerger Land, 09.04.2021

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *